Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte en France métropolitaine jusqu'au 25/12/22

Code YOU -10% en créant votre compte.

Programme de Fidélité

Interview d'Anouk Cofondatrice de Dijo

Depuis la création de Yodi, Hélène Azancot aime tisser des liens avec des expert.es bien-être qui partagent les mêmes valeurs de transparence, clean, naturelle et durabilité.

Afin de faire partager ces échanges au plus grand nombre, elle a souhaité organiser des événements dans la boutique Yodi du 27 avenue Victor Hugo dans le 16e et mettre en lumière ces personnes inspirantes.

Ces expert.es viennent d'horizons différents : naturopathe, autrice, designer, décoratrice d'intérieur... mais ont en commun de vouloir faire évoluer les choses vers un avenir plus sain.

Aujourd’hui, Hélène a rencontré Anouk, la co-fondatrice de DIJO.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Anouk, j'ai 29 ans et je suis l'heureuse cofondatrice de DIJO avec Lisa, mon amie d'enfance

Qu’est ce que Dijo ?

DIJO est la première entreprise dédiée au bien-être du ventre 

Pourquoi avoir créé Dijo ?

En 2018, j’ai perdu 10 kg en 3 mois, je perdais mes cheveux et j’étais constamment fatiguée. Après des mois d'errance médicale, on m’a diagnostiqué une maladie auto-immune qui s’appelle la thyroïdite d'Hashimoto. Concrètement, le corps considère la thyroïde comme un corps étranger. Pour m'éviter de prendre des hormones à vie, j’ai vu une naturopathe qui m’a conseillée de changer de mode de vie. En quelques mois, les probiotiques, une meilleure alimentation et le yoga m’ont transformée. Cela n’a pas évité à 100% la prise de médicaments en bout de chaîne, mais ça a diminué fortement la dose initialement prescrite. C’est ainsi que je me suis intéressée de plus près au pouvoir du ventre. Lisa m’a accompagnée dans cette démarche. On était toutes les deux en transition professionnelle. Ça a été un déclic pour nous. Pourquoi les probiotiques n’étaient-ils pas plus démocratisés ?

Pourquoi vouloir libérer la parole autour du ventre ?

Avec DIJO, on veut faire comprendre que ce n’est pas normal d’avoir des problèmes de ventre, et que ce n’est pas une fin en soi. Les médicaments ne font pas partie de notre alimentation, ce n’est pas normal d’en prendre aussi souvent, et beaucoup ont tendance à l’oublier. Il faut délier les langues, briser les tabous, donner les informations qu’il faut, parce que le ventre est au cœur du fonctionnement de notre corps, il est vraiment la clé de notre santé. On en parle aujourd'hui comme de notre 2e cerveau

Que pensez-vous de la détox alimentaire saisonnière ?

J'y crois énormément.

Il ne faut pas confondre détox et régime !

À chaque saison, et particulièrement avant l’été ou après les fêtes de fin d’année, le mot “détox” fait souvent son apparition dans les médias. Et souvent à tort, puisque ce sont les régimes hypocaloriques en vue de perdre du poids qui sont mis en avant, plutôt qu'un réel processus de détoxification de l'organisme. La détoxification est avant tout un processus naturel effectué par nos organes émonctoires, en charge de débarrasser l’organisme des différents déchets; et vous affamez n’arrangera rien. Cibler les organes émonctoires avec des produits efficaces pour leur permettre de mieux fonctionner, tout en adoptant une hygiène de vie saine, ÇA c’est une vraie cure de détoxification.

La recommandez-vous ?

Oui, c'est plus que nécessaire pour notre organisme de l'aider à se détoxifier.

En revanche, mon conseil est de ne pas attendre d'être au bout du rouleau pour démarrer une détox. Car c'est un processus qui demande de l'énergie à notre organisme. Les organes émonctoires doivent se nettoyer et libérer les toxines dans le sang, qu'il faut ensuite éliminer en drainant au maximum. 

Comment la mettre en place ?

Nos 5 conseils pour détoxifier un organisme

1. On mange bien

Lors d’une détox, on cherche à stimuler l’organisme pour le décrasser en profondeur ! Et pour cela, il faut lui donner un petit coup de pouce. Le corps a besoin d’un bon équilibre entre les macronutriments (protéines, lipides, glucides) et les micronutriments (vitamines et minéraux). On prête donc une attention particulière à la composition de son assiette, en suivant les recommandations nutritionnelles.

Là encore, on oublie les régimes restrictifs qui entraînent des frustrations et qui nous amènent à un effet yo-yo incontrôlable. On mise sur :

  • des produits bruts
  • des fruits et légumes de saison permettant d’apporter des fibres et de réguler sa sensation de faim et de satiété. 
  • des repas complets comprenant des protéines, lipides et glucides. Pour respecter le bon équilibre, votre assiette doit contenir ¼ de protéines, ¼ de féculents et ½ de légumes crus ou cuits et environ la taille de votre pouce pour l'ajout de matière grasse.

 

Pour en savoir plus sur les aliments à privilégier pour entamer une cure détox rendez-vous ici.  

2. On limite les toxines

Pour éviter les perturbateurs endocriniens et substances nocives qui surchargent nos organes émonctoires, on vous conseille de privilégier l’alimentation la plus brute possible. On tente également de diminuer l’alcool et la cigarette qui ont des effets particulièrement néfastes, notamment sur le foie.

3. On oublie pas l’hydratation

Une fois les organes débarrassés de leurs toxines, il faut drainer l’organisme pour les expulser définitivement et stimuler le fonctionnement des reins qui éliminent les déchets transportés par le sang et les évacuent dans l’urine. Et pour cela, rien de plus efficace que boire de l’eau à raison de 1,5L à 2L d’eau par jour. Vous allez nous dire que vous le saviez, et pourtant un tiers des Français y échappe en buvant moins de 1 litre d’eau au quotidien*

4. On maintient une activité physique

L’activité physique est l’un des outils les plus efficaces pour favoriser le bon fonctionnement des organes émonctoires, notamment la peau qui, grâce à la transpiration, élimine les toxines. On peut entretenir sa forme avec un minimum de 6 000 pas et de petits exercices à faire au quotidien, que l’on peut compléter par de courtes séances de sport de 30 minutes à répéter 2 à 3 fois par semaine. Vous travaillez trop ? Pas le temps de vous rendre à la salle de sport ? Pas les moyens de vous payer un coach particulier ? Les astuces faciles et gratuites ne manquent pas ! 

- Prendre les escaliers à la place de l’ascenseur. 

- Si vous prenez les transports en commun, descendez quelques arrêts plus tôt. 

- Se forcer à marcher au moins 2-3 minutes toutes les heures, c’est une bonne raison pour aller boire de l’eau et permettre une meilleure circulation sanguine.

5. On mise sur la phytothérapie

Toute l'année, des déchets et toxines s'accumulent dans l'organisme et nuisent à son bon fonctionnement. Une alimentation pas toujours saine, l'alcool, le stress, la prise de médicaments...encrassent notre organisme au fur et à mesure, jusqu’à ce qu’il ne parvienne plus à les éliminer. Certaines plantes ont des vertus drainantes et détoxifiantes.  Nous avons réuni ces plantes dans deux produits, Détox foie et Potion Détox, pour aider votre organisme à se débarrasser de ces toxines accumulées.

À travers tous ces conseils vous allez pouvoir dépolluer l’organisme de l'intérieur comme de l’extérieur pour retrouver à terme une vitalité au top, une silhouette tonique, un joli teint, de beaux cheveux, que du positif en somme !

 

Quels sont ses bienfaits ?

Retrouver de l'énergie, avoir une belle peau ! 

Il ne faut pas oublier que la peau est un organe émonctoire. Les imperfections sont le reflet de cette accumulation de toxines. 

Lorsque ces organes sont surchargés par nos modes de consommation et qu’ils ne parviennent plus à jouer leur rôle, l’état général est perturbé. Fatigue chronique, troubles digestifs, sommeil perturbé… Les organes émonctoires doivent être stimulés pour assurer un bon état de santé. La détox a donc pour objectif d’aider l’organisme à se débarrasser de toutes les toxines accumulées qu’il n’a pas eu le temps de traiter. Autrement dit, les cures détox ne sont pas faites pour perdre du poids, mais pour aider des organes cibles à repartir sur de bonnes bases.

Quels sont les do et don’t d’une detox réussie ?

 DO 

1 - Soigner son alimentation : beaucoup de fibres et bien s'hydrater

2 - Travailler sur son stress : plus facile à dire qu’à faire, mais le stress a des conséquences reconnues sur le confort digestif. Si vous êtes sujets à des troubles du transit, ne passez pas à côté des signes de stress

3 - Stimuler les organes émonctoires à l'aide de la phytothérapie

DON'T

1 - Négliger l'activité physique : meilleur moyen d'éliminer les toxines 

2 - Manger trop rapidement ou sur le pouce : pour faciliter le travail de l’estomac et des intestins, il est essentiel de bien mastiquer. Ainsi, on limite le travail de découpage supplémentaire infligé aux organes acteurs de la digestion. De plus, notre salive renferme des enzymes digestives essentielles au découpage des glucides. Prendre le temps de mastiquer, c’est donc faciliter la dégradation du bol alimentaire et donc son avancement dans le tube digestif. Ca réduit la fatigue liée à la digestion et ça aide le travail des organes digestifs souvent sollicités

3 -  Multiplier les facteurs de dysbiose : un microbiote déséquilibré, c’est un microbiote qui perturbe l’entièreté du fonctionnement du système digestif. Nos bactéries intestinales sont essentielles au travail de dégradation et de digestion de nos aliments et il faut donc préserver leur environnement. Nous sommes pourtant entourés de facteurs de risque venant déséquilibrer notre flore intestinale, il faut donc y prêter attention pour les éviter au maximum. Parmi eux, on retrouve le tabac, l’alcool, la pollution, l’alimentation industrielle, le stress, les traitements comme les antibiotiques…

Il était primordial pour nous de faire passer avant tout cette notion d’équilibre et de plaisir et surtout, de ne pas dramatiser. On est là pour prendre soin de soi, c’est positif ! Faire de son mieux, c'est déjà top ! 

← Ancien article Nouvel article →