Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte en France métropolitaine jusqu'au 25/12/22

Code YOU -10% en créant votre compte.

Programme de Fidélité

Produit de beauté naturel et plus responsable, comment choisir le votre ?

Conjuguer naturel, efficacité et santé est devenu primordial pour beaucoup d’entre nous dans nos produits de beauté.

Nous sommes de plus en plus conscients de l’importance de ce que nous mangeons et notre consommation de produits alimentaires est souvent le reflet de ces valeurs. Pour nos produits de beauté, nous devenons également de plus en plus conscients.

Tous les jours une femme en France s’applique plus de 16 produits de beauté et d’hygiène par jour selon une étude du LLERCO (L’Institut d’Evaluation du Risque Consommateur) réalisée en 2016 sur plus de 20000 personnes en France. C’est même 18 produits pour les femmes enceintes ! Et c’était déjà 8 produits pour les hommes qui prennent de plus en plus soin d’eux. Pas étonnant que l’envie de savoir ce que nous nous mettons sur la peau et les cheveux soit si forte. Comprendre la composition de nos produits de beauté, savoir d’où viennent nos ingrédients en toute transparence c’est cela la Beauté Consciente. 

Pour vous aider dans cette recherche nous vous proposons ce guide sur la composition de vos produits de beauté. 

Alors suivez le guide ! 

La liste INCI : pour connaître la composition de vos produits de beauté

Avez-vous déjà porté attention à tout ce qui se trouve sur l’étiquette au dos de vos produits de beauté ? 

« International Nomenclature of Cosmetic Ingredients ». Cette liste mentionne chacun des ingrédients utilisés par les fabricants de produits de beauté. Cependant il faut faire attention à certains points :

  • Les composants sont présentés par ordre décroissant, c’est-à-dire que le premier ingrédient de la liste est celui présent en plus grande quantité. Par exemple un produit dont la liste INCI commence par « Aqua » ou « Water » signifie qu’il est composé en plus grande partie d’eau.
  • En dessous de 1%, les ingrédients peuvent être présentés dans le désordre et se retrouve en fin de liste. Cela signifie qu’un conservateur controversé pour la santé (exemple : Phenoxyethanol) et dosé à 0,8% pourrait se retrouver après une huile essentielle (exemple : Lavandula Angustifolia oil) dosé à 0,1%.
  • Les allergènes sont mentionnés en fin de liste (cf. Liste des 26 substances allergènes). Et les parfums ou compostions parfumantes et aromatiques sont regroupés sous le nom « fragrance » ou « parfum ». Lorsque le parfum est naturel ou d’origine naturelle cette mention est en général rajoutée. Sinon il s’agit d’un parfum de synthèse.
  • Les actifs botaniques sont nommés en latin, ils sont majoritairement suivis de « extract » pour les extraits de plante ou « oil » pour les huiles végétales (exemple : Simmondsia Chinensis oil pour l’huile de jojoba, Hibiscus Sabdariffa Flower extract pour l’acides de fleurs d’hibiscus)
  • Les substances chimiques et synthétiques sont mentionnées en anglais (exemple : Potassium Sorbate, Glyceryl Stearate).
  • Les colorants sont mentionnés par les lettres « CI » (Color Index) suivi de 5 chiffres, par exemple « CI 77491 » pour le jaune.

Il existe des applications comme Clean Beauty ou Yuka entre autres qui peuvent vous aider à décrypter les listes INCI. 

Les différents types d’ingrédients que l’on retrouve dans les produits de beauté y compris naturels ou bio.

Les grandes familles de produit 

Concrètement, voici les différentes familles d’ingrédients présents dans vos produits de beauté :

- La phase aqueuse : composée à plus de 80% d’eau pour les émulsions, c’est-à-dire les crèmes, les shampoings, les soins, les sérums, les lotions pour le corps… Elle est principalement utilisée en guise de solvant pour solubiliser les actifs (acide hyaluronique, glycérine…). Dans les produits de beauté naturels, l’eau peut être remplacée par un hydrolat qui est obtenu par une distillation d’une matière première végétale, ou par une eau thermale. Il existe aujourd’hui des produits de beauté solides naturels ou bio. Dans ce cas ils ne contiennent que très peu d’eau et se présentent sous forme de savons. Pour éviter le gaspillage d’eau découvrez aussi de nouvelles textures en poudre soyeuse sans eau pour vos shampoings et vos nettoyants visage. Ces nouvelles textures très innovantes sont des produits de beauté naturels prêts à l’emploi et qui se transforment sous l’eau de la douche ou du lavabo.

- La phase grasse ou phase huileuse qui peut être composée de plusieurs types d’ingrédients comme : 

Les ingrédients d’origine animale : ils sont soit issus de l’animal ou alors produit par lui (cire d’abeille, soie, lanoline, miel…). Vous pouvez en retrouver dans les produits de beauté naturels mais ils sont en revanche absents des produits végans.

Le saviez-vous ? La Kératine est une matière première en général animale issue de la laine de mouton. C’est en effet la matière qui est la plus proche de la kératine de nos cheveux !

Les ingrédients d’origine végétale : ils sont extraits des plantes (aloe vera, huile de jojoba, beurre de karité, …). Ce sont ces ingrédients que l’on recherche dans les produits naturels ou d’origine naturelle.

Les ingrédients d’origine marine : ils sont issus des ressources marines (algues, collagène…). Ils sont de plus en plus utilisés aussi bien en cosmétique conventionnelle que naturelle ou bio et nous n’avons pas fini de découvrir les bienfaits des actifs d’origine marine pour nos produits de beauté naturels.

Les ingrédients d’origine minérale : ils sont issus des roches, des sédiments, du sables… (charbon, argile, zinc…). Par exemple, le charbon végétal absorbe les impuretés, c’est un super actif nettoyant naturel à condition de vérifier qu’il ne contient pas de métaux lourds. Bien sourcé et couplé au pidolate de zinc il est parfait dans un nettoyant naturel pour les peaux à tendances grasse ou à imperfections. 

Les ingrédients d’origine synthétique : (silicones, huiles minérales…) sont à éviter si vous cherchez une composition naturelle. 

Les ingrédients d’origine biotechnologique : ils sont issus des microorganismes, de cellules végétales… (prébiotiques obtenus à partir de sucres naturels)

- Les moussants : comme le nom l’indique, ils permettent de faire mousser les produits (exemple : Sodium Cocoy Isethionate, Cocamidopropyl Betaïn). Dans les produits cosmétiques naturels ou bio certains moussants irritants ou chimiques ne sont pas autorisés. Cependant le label Bio accepte dans sa charte de produits de beauté naturels et bio des tensioactifs à base de sulfates, donc si vous évitez les sulfates dans vos shampoings soyez vigilants sur la composition autant que sur le label. Le label Bio n’est pas une garantie que votre produit ne contiendra pas d’irritants, d’allergènes ou de sulfates.  

- Les émulsionnants : pour favoriser et stabiliser la formation d’une émulsion (lécithine de soja, les esters de sucre, des dérivés d’huile de coco)

- Les épaississants et/ou gélifiants : pour donner une texture particulière à la formule (Xanthan Gum, Carbomer)

- Les conservateurs, les colorants et les substances parfumantes

Quels sont les ingrédients à surveiller ?

- Les huiles minérales : ils possèdent des propriétés émollientes (assouplir la peau). Cependant ces huiles sont connues pour créer un film occlusif sur la peau qui va limiter ses pertes naturelles en eau mais il va donc empêcher son auto-régulation. De plus, elles peuvent boucher les pores de la peau, ce qui les rendent comédogènes (exemple : Paraffinum Liquidum, Ozokerite, Mineral oil).

Le saviez-vous ? La mention « Oil free » sur vos cosmétiques signifie que la formule ne contient pas d’huiles minérales, mais peut comporter des huiles végétales.

- Les silicones : ils donnent une illusion douceur, mais n’ont en réalité aucun effet nourrissant. De plus ils bouchent les pores de la peau et sont peu biodégradables. En ce qui concerne les cheveux ils enveloppent la fibre capillaire ce qui leur donne souplesse et douceur. Mais en réalité le silicone va étouffer le cheveu et finalement l’abimer (exemple : Trisiloxane, Dimethicone).

- Les tensioactifs sulfatés : ce sont des agents moussants, nettoyants et émulsifiants (qui servent à disperser les corps gras dans l’eau). Ils sont présents dans les shampoings conventionnels et gels douche mais également dans les produits d’entretien comme le liquide vaisselle ou encore dans les détergents. Ainsi ils peuvent être très irritants pour le cuir chevelu, desséchants et allergènes (exemple : Sodium Lauryl Sulfate, Ammonium Laureth Sulfate, Sodium Laureth Sulfate).

- Les PEG : ce sont des dérivés de pétrochimie, leur procédé de fabrication est l’un des plus polluants dans le secteur de la cosmétique. Les industriels s’en servent pour leurs propriétés épaississantes et émulsifiantes.  On les reconnait par leurs appellations qui comportent souvent le terme PEG ou PPG, mais aussi par les noms commençant par « Propylène » (exemple : Polyethylene glycol, PEG-10 Dimethicone).

- Les conservateurs : ils sont indispensables lorsque la formule d’un produit cosmétique contient de l’eau, ils évitent le développement de bactéries. Les conservateurs font parfois l’objet de critiques car certains peuvent être allergisants ou irritants. Selon l’annexe V du règlement 1223/2009 leur dosage est réglementé (exemple : Benzoic acid dosé au maximum à 2,5% dans les produits à rincer sauf bucco-dentaires et 0,5% pour les produits sans rinçage ; Potassium sorbate dosé au maximum à 0,6%, Phenoxyethanol dosé au maximum à 1%).

- Les sels d’aluminium : ce sont des agents anti-transpirants qui sont soupçonnés d’être cancérigènes et d’avoir un impact sur le système nerveux à long terme. Cependant, selon une étude (2014) de « Scientific Committee on Consumer Safety (SCCS) » et un rapport de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSPS) publié en 2011, les études menées ne sont pas concluantes. AFSSPS recommande de ne pas dépasser une concentration de 0,6% de sel d’aluminium dans les produits (exemple : Aluminium Chlorohydrate, Sodium aluminium chlorohydroxy Lactate).

- Les allergènes : les parfums des produits de beauté contiennent en effet des allergènes et comme leur nom l’indique ils peuvent provoquer des réactions allergiques ou des irritaions chez les personnes qui y sont sensibles. Ainsi certaines de ces substances sont réglementées afin de limiter les risques d’allergies (cf. Liste des 26 substances allergènes).

Les mentions légales à connaitre 

Sur chaque étiquette de produit cosmétique doit comporter certaines mentions, telles que :

  • Le nom et l’adresse du fabricant ou du responsable de la mise sur le marché
  • Le pays d’origine des produits, lorsqu’ils sont fabriqués hors Union européenne
  • Les précautions particulières d’emploi
  • La fonction du produit
  • La quantité de produit
  • La liste INCI
  • Le numéro de lot de fabrication
  • La date de péremption (DLU : Date Limite d’Utilisation) lorsque la durabilité est inférieure à 30 mois
  • La durée optimale d’utilisation après ouverture ou « PAO ». 12M signifie que le produit se conserve 12 mois après son ouverture. 

Les labels et certifications des produits de beauté naturels 

Depuis le 1er janvier 2017, le label COSMOS (COSMetic Organic Standard) est la nouvelle norme en termes de Produits de beauté naturels et Bio. Ce label a été développé par 5 membres fondateurs : Cosmebio (France), ECOCERT (France), BDIH (Allemagne), ICEA (Italie) et Soil Association (Grande-Bretagne).

Pour promouvoir l’utilisation des produits issus de l’agriculture biologique et respecter la biodiversité. Le référentiel COSMOS est guidé par quatre principes fondamentaux :

  • Utiliser des ressources naturelles de manière responsable et en respectant l’environnement
  • Utiliser des procédés propres et respectueux de la santé humaine et de l’environnement
  • Intégrer et développer le concept de « chimie verte »

COSMOS propose 2 certifications 

COSMOS ORGANIC 

  • Sur le total du produit, au moins 95% des ingrédients doivent être d’origine naturelle.
  • Sur l’ensemble des ingrédients pouvant être bio (l’eau n’est pas considérée comme un ingrédient bio), au moins 95% doivent l’être.
  • Sur le total du produit, au moins 20% des ingrédient doivent être bio, et au moins 10% pour les produits à rincer

Le saviez-vous ? 2% de composés pétrochimiques sont autorisés dans le produit fini, l’huile de palme et ses dérivés sont autorisés dès lors qu’ils soient bio, et il n’y a pas de restriction concernant les huiles estérifiées et hydrogénées. 

COSMOS NATURAL 

  • Sur le total du produit, au moins 95% des ingrédients doivent être d’origine naturelle (en comptant l’eau).
  • Le taux d’ingrédients d’origine pétrochimie est limité.

Attention, ces labels autorisent certains tensioactifs sulfatés (Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Coco Sulfate, Ammonium Lauryl Sulfate, Ammonium Coco Sulfate) et 6 conservateurs (Benzoic Acid, Benzyl Alcohol, Salicylic Acid, Sorbic Acid, Dehydroacetic Acid et Denatonium Benzoate). Et n’ont pas de restriction concernant la présence d’allergènes.

Il existe d’autres labels/organisations, en voici quelques-uns : 

  • Natrue (l’un des labels les plus exigeants)
  • Slow cosmétiques (organisation)
  • Nature et Progrès (association)

Le saviez-vous ?  Certains labels certifient un produit cosmétique bio à partir du moment où il contient au moins 10% d’ingrédients bio.

De plus, pour pouvoir revendiquer le % d’ingrédients d’origine naturelle ou biologique, il faut se référer à la norme ISO 16128. Cette norme est un standard international utilisé pour définir un process, une qualité.  Elle décrit les méthodes de calcul des Indices Naturel, d'Origine Naturelle, Biologique et d'Origine Biologique. A partir de ceux-ci sont calculés des pourcentages de naturel et de bio dans un produit fini. 

Quels sont les pictogrammes liés à l’environnement ?

En plus des logos des labels et des certifications, on retrouve également des pictogrammes liés à l’environnement sur le packaging des produits. Voici les plus courants :

  • Le point vert : signifie que l’entreprise participe au financement d’un système de gestion, de tri et de recyclage des déchets d’emballages.
  • Le ruban de Möbius : nous informe que l’emballage est entièrement ou partiellement recyclable.
  • Triman : signifie que le produit est bien recyclable.
  • Tidy man : signifie que les déchets sont à jeter dans une poubelle classique.
  • FSC/PEFC : ces logos indiquent que le bois qui compose le packaging du produit est issu d’une forêt gérée de manière durable.

Le saviez-vous ? Chaque produit est identifié par un numéro « le numéro de lot » qui est généralement au dos du flacon ou du pot. Il permet d’avoir une traçabilité du produit et de connaitre la date de production si vous avez une réclamation sur le produit.

Comparatif d’un produit Yodi avec un produit classique

Les produits Yodi ont été créés pour tous ceux et celles qui veulent s’occuper de leur peau comme de leur alimentation. Nos produits sont d’origine naturelle pour la beauté de votre peau et de vos cheveux. Ce qui différencie Yodi des autres marques : 

1) Yodi est une marque de Beauté Consciente. Tous les ingrédients qui composent les produits ont été sourcés pour leur efficacité et leur innocuité sur la peau et le cuir chevelu. Les produits contiennent moins de 11 ingrédients tous d’origine naturelle. La composition des produits figure sur le devant des packagings et chaque ingrédient est traduit pour une plus grande transparence. Bien souvent, dans les produits classiques, y compris les produits de beauté naturels ou bio on retrouve une liste à rallonge avec les ingrédients cités précédemment (émulsifiants, silicones, conservateurs, allergènes…)

2) Les produits YODI sont en poudre, prêts à l’emploi et formulés sans eau ce qui nous permet de ne pas y ajouter de conservateurs. De plus ils ne contiennent pas d’ingrédients controversés, ni d’allergènes listés, ni d’ingrédients d’origine animale, de silicones et de sulfates. Les parfums des shampoings sont d’origine naturelle et sans allergènes. Nous privilégions des actifs bio dans nos formules minimalistes. 

Les produits Yodi sont notés 100/100 sur Yuka et approuvés par Clean Beauty ! 

Chez Yodi, nous avons fait le choix d’inscrire la liste des ingrédients sur le devant du produit avec leur traduction et la liste INCI à l’arrière. Notre liste d’ingrédients est rédigée de manière simplifiée et en mettant les ingrédients les plus différenciants en premier.

Par exemple vous pouvez retrouver « Acides de fleurs d’hibiscus » suivi de son nom INCI à l’avant et « Hibiscus Sabdariffa Flower Extract » dans la liste INCI à l’arrière du pack.

Cette méthode permet au consommateur d’identifier clairement ce qui compose nos produits, sans devoir déchiffrer les noms chimiques ou les noms latins.

Les formules des nettoyants YODI sont 100% d’origine naturelle selon la norme ISO 16128 et de 94% pour les shampoings.

Yodi propose des shampoings en poudre et des nettoyants en poudre pour toutes les beautés. Hommes, femmes, nos produits de beauté sont naturels et s’adaptent aux besoins des peaux et des cheveux. 

Le saviez-vous ? Les packagings des produits YODI sont réalisés à partir d’aluminium recyclable à l’infini ! Les étiquettes sont en cellulose de bois.

En ce qui concerne nos capsules services, elles sont fabriquées avec du plastique PP recyclable. Vous pourrez ainsi, nous les renvoyer, elles seront upcyclées. En effet nous avons trouvé une société française qui valorise les petites pièces en plastiques qui ne passent pas dans les centres de tri et qui seraient incinérées…

Liste des 26 substances allergènes de l’Annexe III du Règlement Cosmétique 1223/2009 :

  • Alpha-Isomethyl ionone
  • Amyl cinnamal
  • Amylcinnamyl alcohol
  • Anise alcohol
  • Benzyl alcohol 
  • Benzyl benzoate 
  • Benzyl cinnamate 
  • Benzyl salicylate Butylphenyl methylpropinal 
  • Cinnamal 
  • Cinnamyl alcohol Citral 
  • Citronellol 
  • Coumarin 
  • Eugenol 
  • Farnesol 
  • Geraniol 
  • Hexyl cinnamal 
  • Hydroxycitronnellal 
  • Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde 
  • Isoeugenol 
  • Limonene 
  • Linalool 
  • Methyl 2-octynoate 
  • Evernia prunastri (Oak moss) 
  • Evernia furfuracea (Tree Moss)  

Sources :

https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/ad548a50ee74cc320c788ce8d11ba373.pdf

https://ec.europa.eu/health/scientific_committees/consumer_safety/docs/sccs_o_153.pdf 

https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:342:0059:0209:fr:PDF 

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02044559/document 

https://www.cosmos-standard.org/?lang=fr 

https://a7e08fa4-7e84-472f-86dd-95a19f777744.filesusr.com/ugd/0bbe4a_4da66956f1e44f178a887eaf219aee89.pdf 

https://www.cosmebio.org/fr/le-label/ 

https://bleu-vert.fr/cosmetiques-naturels/label-BDIH.html 

https://www.soilassociation.org/organic-living/beauty-wellbeing/what-is-certification/ 

https://www.natrue.org/fr/ 

https://media.cosmebio.org/filer_public/f4/f4/f4f4fff9-c921-444a-9e5f-6d6d3f447f08/fr_cosmos-standard-v30.pdf 

https://www.consignesdetri.fr/baba/?anchor=chapter3#chapter3

http://www.ecoemballages.fr/faq/que-signifie-le-point-vert

http://www3.ecoemballages.fr/la-signaletique-triman/ 

← Ancien article Nouvel article →