Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte en France métropolitaine dès 25 € d'achat

GREEN FRIDAY: Jusqu'à -40% sur une sélection de produits

Programme de Fidélité

Comment choisir son savon saponifié à froid

Tout au long de l’année, notre épiderme est mis à rude épreuve : le sel et le chlore en été, le froid et le vent en hiver, l’utilisation fréquente de gel hydro-alcoolique… Pas une minute de répit ! 

Face à ces agressions extérieures, le savon surgras est un allié de taille pour nettoyer votre peau sans jamais la dessécher grâce aux agents nutritifs surgraissants qu’il contient, comme le beurre de karité ou l’huile d’amande douce.  Ainsi, il conviendra parfaitement aux peaux sensibles (peaux sèches, atopiques, peaux des bébés…) mais pourra également convenir aux peaux normales

Grâce à la glycérine et aux huiles de première pression à froid qu’il contient, notre savon surgras BIO Sensitive Karité permet de protéger le film hydrolipidique de la peau, et ce, pour le corps comme pour le visage et les mains. Un savon multi-usage pour une peau douce et protégée !

Qu’est-ce que la saponification à froid ?

Tout simplement, la saponification est une réaction chimique obtenue par le mélange d’un corps gras (huiles et des beurres d’origine végétale ou animale) avec une base forte (potasse ou soude caustique). 

La saponification à froid permet de produire de manière artisanale des savons surgras et riches en glycérine végétale. Elle confère de la douceur et ses propriétés hydratantes et nourrissantes au savon. Une méthode de fabrication qui fait la part belle au travail artisanal, mais aussi au respect de la nature :  tout ce qu’on aime chez Yodi! 

Pour obtenir un savon saponifié à froid, il faut mélanger un corps gras et un agent alcalin tout en gardant un excès d’huile. L’huile non saponifiée rendra le savon surgras, il aura ainsi de grandes propriétés nourrissantes et adoucissantes. Le savon à froid ne présentant aucune impureté, le rinçage n’est pas conseillé et la glycérine naturelle du savon reste donc dans le produit. 

Savez-vous ce qu’est exactement la glycérine ? Il s’agit d’un actif hydratant et humectant. Elle peut attirer et puis retenir plusieurs fois son poids en eau : c’est une minuscule éponge ! Elle forme un film occlusif sur l’épiderme, ce qui limite les pertes d’humidité pendant le lavage et améliore durablement l’élasticité de la peau.

De plus, c’est un agent protecteur et émollient. Elle permet de lisser la peau, la rendre plus élastique, voire même la protéger des agressions extérieures puisqu’elle stimule les défenses naturelles de la peau (contre les UV, la pollution, le vent, le froid…).

Elle tend également à normaliser la desquamation de la peau. En l’hydratant, elle limite la formation de petites pellicules et laisse les couches superficielles de l’épiderme intactes. Un allié de taille pour les peaux sèches en manque d’hydratation !

Selon les différentes méthodes de fabrication, la glycérine peut :  

  • Se trouver dans le savon. C’est le cas de notre savon surgras Sensitive Karité qui contient de la glycérine naturelle provenant de la réaction de saponification.
  • Être retirée du savon, notamment lors des rinçages successifs de la pâte à savon lors de la saponification à chaud. C’est notamment le cas du savon de Marseille par exemple.
  • Être ajoutée dans le savon : certains savons contiennent de la glycérine ajoutée d'origine végétale ou animale, ou même pire, issue du pétrole ou synthétique ! 

Les étapes de la saponification à froid 

La saponification est une réaction assez lente à température ambiante. C’est l’agitation du mélange pendant plusieurs minutes, sans le chauffer, qui accélère la phase de saponification. Dans cette méthode de fabrication, les corps gras sont généralement en excès, produisant ainsi des savons que l’on appelle « surgras ». La soude disparaît complètement à la fin de la réaction de saponification, et la glycérine reste présente dans le produit fini.

Donc si l’on résume tout ça plus simplement : 

Matières grasses (huiles ou beurres végétaux) + base forte (soude ou potasse) = savon + glycérine

Le mélange est ensuite versé dans un moule et laissé au repos pendant 24h à 48h. C’est la phase de “gel”, phase durant laquelle le savon va naturellement produire de la chaleur. 

Vient ensuite le démoulage du savon, avant la découpe et le tamponnage, puis le séchage durant 4 semaines sur des claies en bois. Durant cette phase de séchage que l’on appelle aussi la “cure”, l’eau s’évapore, et le processus de saponification s’opère entièrement. On s’assure ainsi qu’il ne reste plus de soude dans le savon et donc qu’il n’est pas corrosif. 

La saponification à froid reste alors une méthode de production de savon difficilement industrialisable, d’autant plus qu’elle exige une très haute qualité des matières premières utilisées. Le choix des matières et la science des dosages sont ainsi essentiels ! 

Et qu’en est-il de la saponification à chaud ?

Il existe un autre grand mode de fabrication du savon : la saponification à chaud. Elle consiste à chauffer des matières grasses et de la soude. Cette technique s’utilise notamment dans la fabrication du savon de Marseille, du savon d’Alep, ou pour préparer les petites billes de savons (que l’on utilise dans la confection des savons industriels). 

Contrairement à la saponification à froid, la soude est en excès afin d’être sûr que toute la phase huileuse présente dans la préparation se transforme en savon. 

La pâte à savon est chauffée à plus de 120 °C pendant de nombreuses heures. Une fois la phase de cuisson du savon terminée, un relargage permet de se débarrasser de la potasse ou de l’excès de soude. C’est durant cette étape également que la glycérine s’élimine... Malheureusement pour notre peau ! C’est l’une des raisons pour lesquelles la saponification à froid est dite meilleure que la saponification à chaud. 

Après avoir été coulé et refroidi, le savon est découpé et tamponné au bout de 24 heures et peut-être directement utilisé.

La principale différence entre la saponification à froid et à chaud est que la saponification à chaud fait perdre aux ingrédients du savon toutes leurs propriétés bénéfiques. Alors que la saponification à froid, au contraire, en préserve tous les bienfaits.

Avec la saponification à chaud, on note un niveau de rejet et de consommation d’eau important. La glycérine s'élimine presque complètement, ce qui peut provoquer l’étirement et l’assèchement de la peau… Tout ce qu’on ne veut pas ! 

Cette méthode s’utilise beaucoup dans la fabrication de cosmétiques industriels. Une méthode de fabrication particulièrement consommatrice d’énergie avec un impact environnemental et écologique important. D’autant plus que les savons produits peuvent s’avérer agressifs pour la peau !

Quels sont les avantages de la saponification à froid ?

Chez Yodi, on adore tout ce qui est bon pour notre peau, et qui fait du bien à notre corps ! Alors les savons saponifiés à froid, on dit oui oui oui ! Et voilà pourquoi :  

  1. Tout d’abord, le savon saponifié à froid contient de la glycérine qui permet une meilleure hydratation de la peau. Elle permet notamment d’éviter les sensations désagréables de sécheresse ou de peau qui “tiraille” après utilisation. La partie huileuse en surface du savon fini respecte le film hydrolipidique naturel de la peau. Les savons saponifiés à froid sont tout particulièrement conseillés pour les peaux sèches et sensibles.
  2. Le fait de ne pas “chauffer” les huiles végétales à trop haute température permet de conserver toutes leurs propriétés. Les savons saponifiés à froid offrent ainsi des soins à part entière, contenant des actifs nourrissants, apaisants, exfoliants…. C'est pourquoi le choix de matières premières de qualité, naturelles, si possible biologiques importe donc beaucoup !
  3. Conçu à base d'huiles et de beurres végétaux naturels, le savon saponifié à froid ne nécessite aucun ajout de conservateur (et c’est tout ce qu’on aime chez Yodi !), car il se conserve parfaitement bien dans le temps. Sa fabrication ne requiert aucun parfum de synthèse, car il sent naturellement l'odeur des huiles végétales utilisées.
  4. L'impact sur l’environnement des savons saponifiés à froid est quant à lui quasi nul. En effet, grâce à la saponification à froid, l’impact énergétique de la production de savon diminue grandement (moins d’électricité et d’eau).
  5. Last but not least… Le savon saponifié à froid est économique, car contrairement au savon liquide, on peut mieux maîtriser la quantité utilisée lors de l'application. Grâce à votre savon solide : pas d'emballage superflu ni de produits douteux !

Choisir un savon saponifié à froid, c'est choisir une cosmétique naturelle, artisanale, qui favorise la qualité et qui se veut plus respectueuse aussi bien de l’homme que de l’environnement.

Notre savon surgras Sensitive Karité

Pour notre petit dernier, notre savon surgras BIO Sensitive Karité, nous avons fait le choix de la saponification à froid. 

En effet, nous voulions vous proposer un savon bio, naturel, vegan & made in France pour nettoyer votre peau en douceur et la nourrir. Grâce à la saponification à froid, nous avons pu conserver toutes les vertus des huiles végétales et du beurre de karité. 

L’huile de pépins de raisin bio s’obtient par pression à froid et bénéficie de la certification bio. Naturellement riche en polyphénols et en vitamine E, elle possède des propriétés antioxydantes. L’huile de coco bio est riche en acide laurique qui a une forte affinité avec la peau et qui possède une action antibactérienne. Enfin, l’huile de colza bio contient des oméga-3, oméga-6 ainsi que de la vitamine E, ce qui lui confère des propriétés nourrissantes et antioxydantes.

Composé d’ingrédients 100% d’origine naturelle, notre savon surgras permet ainsi de protéger le film hydrolipidique des peaux même sensibles. Il ne contient aucun parfum, ni allergènes et aucune huiles essentielles. Hypoallergénique et testé sous contrôle dermatologique, il est adapté aux bébés, aux femmes enceintes et à toute la famille ! 

← Ancien article Nouvel article →