Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte en France métropolitaine dès 25 € d'achat

GREEN FRIDAY: Jusqu'à -40% sur une sélection de produits

Programme de Fidélité

Et si on oubliait les conservateurs dans nos produits ?

Lorsque l’on évoque les attentes des consommatrices en quête d’une nouvelle beauté, l’un des sujets qui revient le plus souvent est celui des conservateurs. Il en va des conservateurs en alimentation comme dans la cosmétique.

Les conservateurs visent initialement à protéger nos produits alimentaires ou nos cosmétiques de la contamination par des microbes pour rendre nos produits utilisables sans risque et plus longtemps. Ils sont aujourd’hui parmi les ingrédients les plus “regardés” et discutés.

Selon un sondage 2018 de l’institut Harris interactive sur l’importance des ingrédients dans la composition d’un produit, 54% des Françaises recherchent des produits sans conservateurs et 64% sans parabènes (l’une des familles de conservateurs les plus connues, mais aussi les plus controversés). 

Aujourd’hui, 59 conservateurs sont autorisés par la réglementation européenne, la plus stricte du monde en cosmétique, avec des pourcentages très précis, et 5 d’entre eux sont utilisés en Cosmétique BIO. (Label Cosmos Organic). 

Parabens, phénoxyéthanol, alcool (oui, certaines marques remplacent les conservateurs synthétiques par de l’alcool qui joue le rôle d’antibactérien), huiles essentielles, acide Benzoïque, acide sorbique ou déhydroacétique… Si leurs noms vous sont familiers, c'est parce qu’ils sont présents dans quasiment tous nos produits cosmétiques aujourd’hui. 

Pour consulter la liste exhaustive des conservateurs, c'est ici (Listés dans l’Annexe V du Règlement Cosmétique (CE) N°1223/2009).  

Pour vérifier la liste des conservateurs controversés, vous pouvez aussi télécharger l’application Clean Beauty. 

Depuis l’interdiction des parabens en 2014 par la réglementation européenne, le sujet des conservateurs dans nos produits de beauté est devenu un vrai sujet de vigilance pour les consommateurs et a fait l’objet d’études scientifiques et de recherches en Europe et aux États-Unis. 

Ces dernières années, l’éventail des conservateurs utilisé s’est réduit sous les différentes pressions média, législatives, mais aussi techniques et financières. Ce sont souvent les mêmes conservateurs (la plupart du temps synthétiques) qui sont utilisés dans les différents produits que nous appliquons et ce phénomène devrait s’amplifier au fil du temps.

Si le pourcentage de chaque conservateur est aujourd’hui strictement encadré, nous ne connaissons pas les conséquences d’une accumulation jour après jour sur notre peau et sur notre santé puisque nous utilisons chaque jour plus de 10 produits cosmétiques et retrouvons aussi ces conservateurs dans nos lessives ou dans les produits pour la maison et même, parfois dans nos produits alimentaires…

Les conservateurs restent une source d’inquiétude, même Bio, même strictement encadrés dans les formules. Quel est l’effet cumulatif des conservateurs dans les différents cosmétiques que nous appliquons chaque jour sur notre peau ? Quel est leur rôle dans les irritations sur la peau, notamment pour les peaux les plus sensibles ou fragiles ? Quel est leur écotoxicité et leur capacité à se bio-dégrader ? 

La transparence sur l’efficacité, la sécurité et la biodégradabilité des ingrédients contenus dans nos produits de soin sont devenus primordiaux au-delà des labels et des certifications. La science avance aussi, souvent plus vite que la réglementation et nous offre de nouvelles voies de recherche et de développement. Alors est-il possible d’utiliser au quotidien des produits sans conservateurs ? 

Découvrez Yodi, une toute nouvelle forme de cosmétiques pour la peau et les cheveux. Des soins Naturels, Vegan, Made in France, mais aussi efficaces et sûrs. Une nouvelle génération de soins sans conservateurs.

← Ancien article Nouvel article →